Photos

Photographer's Note

PICHARD REVIENT
Episode 8 – Direction Porte d’Ivry

Totalement épuisé, et après s'être laissé distancé par le fuyard trop rapide à la course, PICHARD perdit complètement sa trace.


Mais PICHARD ne voulait pas lacher cette affaire. Après avoir repris son souffle et retrouvé les idées claires, il décida de creuser la piste de cette société qu’avait évoquée JOHNSON, la LI SWANN CIE. Il trouva facilement quelques informations sur l’entreprise au registre des sociétés. C’était une SARL ayant son siège social rue REGNAULT dans le 13ème. L’activité commerciale était l’import-export en maroquinerie. Le gérant s’appelait CHIU LI HUA, habitant à IVRY.
Impatient d’aller voir sur place, PICHARD prit le métro, direction Porte d’IVRY. En sortant de la station, la nuit était déjà presque entamée. Des enseignes brillaient de tous leurs feux et se reflétaient sur les carrosseries des voitures qui passaient sur l’Avenue d’Ivry. Dans le brouhaha de la circulation, on entendait au loin le bruit d’une sirène d’une voiture de pompier ou de flic, difficile à distinguer.
Il s’arrêta devant l’adresse de la LI SWANN CIE. Rien n’indiquait qu’elle y occupait un local. Pas de panneaux, ni d’indications visibles de l’extérieur. La vitrine était celle d’une pizzeria. Aux étages, rien. Pas de lumière, pas de signe de vie. PICHARD était sur le point de tenter d’entrer dans le couloir de l’immeuble quand le bruit d’un scooter qui s’arrêta devant retînt son attention. Il eut juste le temps de se cacher et de voir entrer le motard qui portait encore son casque. Quelques secondes après, la lumière s’alluma au premier mais des rideaux épais tirés empêchaient de voir se qui se passait. PICHARD réussit à entrer dans l’immeuble et put voir que la LI SWANN CIE possédait effectivement une boîte à lettre. Il entendit le bruit d’une conversation. Une seule voix résonnait dans le couloir de l’escalier, l’homme était au téléphone.
« Tu me fais chier avec tes histoires de retard ! Je te dis que la marchandise doit être livrée normalement à Metz comme ailleurs ! »
« Les flics ? Mais ils ne savent rien JONHSON nous l’a bien dit hier soir, alors arrête de paniquer pour rien ! »
« Bon allez, on se retrouve au loft, tu me fais perdre mon temps ! ».

La conversation cessa et la porte s’ouvrit. A nouveau PICHARD eut le temps de se cacher pour voir sortir le motard chargé d’un sac en cuir qu’il posa sur le porte bagage de son scooter avant de démarrer.

maltese trouve(nt) cette note utile

Photo Information
Viewed: 2020
Points: 12
Discussions
  • None
Additional Photos by Fabrice RINGARD (P-S-I-G) Gold Star Critiquer/Gold Star Workshop Editor/Gold Note Writer [C: 2910 W: 75 N: 4020] (25536)
View More Pictures
explore TREKEARTH