Photos

Photographer's Note

Lac de lave du Nyiragongo

Le Nyiragongo (1.52°S, 29.25°E, 3 469 m, code GVP 0203-03) est un strato-volcan situé sur la branche ascendante occidentale du rift est-africain, en République Démocratique du Congo (RDC) ex-Zaïre.

Le volcan Nyiragongo a fait l’objet de toutes les attentions à la suite de sa dernière éruption, en 2002, alors que des milliers de Tutsis étaient hébergés sur les flancs du volcan, fuyant le génocide rwandais. Depuis cette date l’ONU participe à la professionnalisation de l’Observatoire Volcanologique de Goma (OVG). Qu’en est-il 10 ans plus tard ? Que sait-on du Nyiragongo aujourd’hui, comment s’inscrit-il dans le rift est-africain, comment les risques sanitaires (sismiques, volcanique et limnique) qu’il impose à la ville de Goma (700 000 habitants) ont-ils été appréhendés ? En quoi le Nyiragongo est-il un objet exceptionnel, une passerelle vers de nouveaux paradigmes de coopération scientifique et technique et de développement durable ?

Le cratère abrite un lac de lave dont le niveau fluctue. La lèvre sommitale du cratère se situe entre 3 425 m (point d’arrivé) et 3 470 m (sommet est). Nous utilisons ici la valeur de référence de la plateforme 1 (PFT1) @ 3 270 m, en accord avec la synthèse historique de J. Durieux. L’édifice dispose de plusieurs terrasses situées respectivement 3 180 m (seconde terrasse – 90 m) ; et 3 050 m (troisième terrasse – 130 m). On retrouve dans le catalogue des volcans actifs la succession des épisodes volcaniques historiques depuis 1884. Hormis quelques courtes périodes de repos, ce volcan a toujours été actif. Son index d’explosivité est de 1 et ses éruptions sont de type hawaïenne.
b) L’éruption de 2002
La dernière éruption du Nyiragongo remonte au 17 janvier 2002 où 14 à 34 Millions de m3 de lave se sont épanchées. Lors de l’éruption, les coulées de lave ont emprunté un réseau de fracture orienté nord-sud, dans l’axe du rift Albertin. Des fractures sont apparues sur le flanc du volcan et ont généré deux coulées de lave. La première a atteint et détruit environ 15 % de la proche banlieue de la ville de Goma, laissant 120 000 personnes sans abris. On déplorait 470 blessés de diverse gravité et 170 décès liés de manière directe ou indirecte à l’éruption. Cette éruption a provoqué un exode massif vers le Rwanda. La seconde coulée s’est orientée vers le lac Kivu provoquant divers relargages limniques (CO2 et CH4).

Pour en savoir plus :
Detay M. — Le Nyiragongo : volcan de tous les dangers et maîtrise des risques, in LAVE, revue de l’association de volcanologie européenne, 153, 16-29 (2011).

Quelques photos également @ Nyiragongo volcano

Nobody trouve(nt) cette note utile

Photo Information
Viewed: 4420
Points: 6
Discussions
Additional Photos by Michel Detay (mdetay) Gold Star Critiquer/Gold Note Writer [C: 487 W: 1 N: 1045] (4929)
View More Pictures
explore TREKEARTH