Photos

Photographer's Note

Le village d'Aubrac est situé en bordure du plateau, mais il en est le coeur, parce que tout le paysage environnant est entièrement celui de l'Aubrac le plus authentique. Des solitudes immenses, parcourues par un vent qui peut être aussi caressant que violent, et une flore d'une richesse extrême.

La DOMERIE D'AUBRAC est un ancien monastère, situé dans la commune de Saint-Chély-d'Aubrac. Elle a été fondée par les nobles et les seigneurs du Rouergue et du Gévaudan pour protéger les pèlerins qui traversaient l'Aubrac.

LA TOUR DITE DES « ANGLAIS ».

Haute de 30 m, restaurée en gîte d'étape, doit son nom au fait quelle fut construite précisément au moment où les Anglais, maîtres de la Guyenne, prenaient pied dans le Rouergue. En 1353, Durant Olivier fit édifier en hâte, pour se défendre contre eux, cette tour imposante, mais malheureusement inefficace, elle ne put résister à l'invasion d'une bande de routiers qui assaillirent le monastère en 1360 sous la conduite de Berducat d'Albret.

Quelques années plus tard, en 1385, ils devaient encore revenir, après avoir incendié l'église de Saint-Chély, ils rançonnèrent les religieux qui durent payer pour se libérer la somme énorme de mille florins d'or.

C'est à peu près à cette époque que le monastère prit le nom de dômerie.

La Dômerie aujourd'hui.

Que reste-t-il de nos jours comme vestiges de ce qui fut la providence des pèlerins en même temps que des voyageurs, des pauvres et des malheureux ?

L'église, qui conserve encore un grand air malgré son émouvant état de dénuement, son architecture de transition romano-gothique est ce qui reste de la construction terminée en 1220 sous le ministère d’Étienne II. Elle est flanquée de huit contreforts, l'épaisseur du mur latéral est de deux mètres, la voûte est soutenue par des arceaux reposant sur des impostes en cul-de-lampe, la pierre de taille est parfaitement appareillée. Il a existé un magnifique jubé qui a complètement disparu.

Une maison, du XVe siècle, devenue maison forestière, subsiste d'une dépendance du monastère. On peut y admirer surtout une très belle cheminée de style Renaissance. Il doit exister encore d'anciennes voûtes, mais un regrettable plafonnement les dissimule, ainsi qu'une sculpture qui passait pour être la tête d’Adalard.

Cricri trouve(nt) cette note utile

Photo Information
Viewed: 1422
Points: 8
Discussions
  • None
Additional Photos by cedric DEVARENNE (DINOZOR) Gold Star Critiquer/Gold Star Workshop Editor/Gold Note Writer [C: 665 W: 59 N: 2931] (16452)
View More Pictures
explore TREKEARTH