Photos

Photographer's Note

Merveille de la Nature
Située au Nord-Ouest du golfe d'Ajaccio, la pointe de la Parata semble s'élancer vers la mer. Elle est prolongée par un magnifique archipel d'îlots très morcelés: les îles Sanguinaires.
Pour s'y rendre, il faut emprunter l'unique route (D III) littorale d'Ajaccio dite « route des sanguinaires ».

Aménagée à la fin du 19ème siècle, cette superbe route en corniche, qui s'étend sur près de 15 km, com­mence par une agréable promenade en ville à l'ombre des palmiers, plage Saint-François, à côté de la citadelle. Elle longe ensuite de superbes plages de sable blanc ou blond et des criques bénéficiant d'un ensoleillement exceptionnel. Elle prend fin au site même de la Parata.
Le stationnement peut s'avérer difficile à proximité du site, aussi est-il conseillé de stationner son véhicule aux abords de la chapelle Saint Antoine.

L'influence génoise
Durant la domination génoise, la Parata était connue sous le nom de « chasse des commissaires génois » à qui la Sérénissime en avait abandonné l'usage.

La tour qui y fut construite en 1608, était dite « torre della Sanguinare di terra» par opposition à la « torre della Sanguinare di mare» ou tour Castellucio érigée par les Génois sur l'île principale vers 1550. La tour de la Parata demeura la propriété du ministère de la guerre. La presqu'île, elle, fut cédée à la commune d'Ajaccio en 1838.

Un nom mystérieux
Le nom « Sanguinaires» pourrait être dû à la lumière pourpre qui ensanglante les roches, juste avant la plongée du soleil couchant dans la mer. Mais il pourrait aussi faire allusion aux frankénies (Frankenia laevis), ces petites plantes à fleurs roses dont les feuilles virent au rouge vif en automne, ou encore aux fleurs roses des nivèoles qui envahissent début novembre la plus grande des îles de l'archipel: Mezzu Mare.

D'autres hypothèses, plus probables, font référence à la proximité du golfe de Sagone. Effectivement, des cartes géographiques antérieures à la création d'Ajaccio, font mention des îles « Sagonnaires » (isule sagunarie) nommées par l'évêché qui se trouvait à Sagone à cette époque (An 1200).

Par la suite des établissements de fortune furent construits sur Mezzu Mare pour que les pêcheurs de corail surnommés « i sanguinari », les « gens au sang noir », revenant d'Afrique, purgent leur quarantaine.

Le nom des Sanguinaires témoignerait ainsi de leur passage sur l'île.

Merci de votre visite

Photo Information
Viewed: 2083
Points: 31
Discussions
Additional Photos by Charles Chiappe (CC2A) Gold Star Critiquer/Silver Workshop Editor/Gold Note Writer [C: 87 W: 11 N: 251] (2061)
View More Pictures
explore TREKEARTH