Photos

Photographer's Note

Pour bien finir le week-end, une petite recette cuisino-photographo-humoristique, le cheval Melba :
"Pour bien photographier votre Cosaque, vous lui laissez ses bottes mais vous virez le cheval. Vous mettez le cheval de côté, et vous le laissez mariner là pendant toute une nuit.
S'il se sauve, faites-le revenir avec deux échalotes et une pointe d'ail dans un mélange de beurre et d'huile végétale.
Il faut un beau cheval. Comptez mille huit cents kilos pour un goûter de trois mille personnes environ.
Laissez-le bien dorer. Puis passez au chinois.[...] Quand l'eau frémit, le cheval aussi. A l'aide d'une écumoire, chassez le naturel. S'il revient au galop, c'est que votre cheval n'est pas assez mort. [...]
Quand l'eau a bouilli pendant vingt minutes, retirez le cheval. Attention : s'il est rouge, c'est un homard. [...]
Pour la photo du Cosaque, vous ôtez le cheval, vous laissez les bottes, vous zoomez, ouverture à 2/8, tâchez de cadrer un bout du Don, on y est ? Ne bougeons plus... « Clic, Clac, merci Cosaque ! »"
Pierre vDesproges Manuel de savoir vivre à l'usage des rustres et des malpolis


J'ai pris cette photo lors du concours professionel des Maillys, organisé par l'élevage de Lyr le week-end du 14 juillet 2006.

C'est un filé réalisé au 28-75, à ISO 200, F/32 et 1/40".
Je trouve que cette technique permet d'apprécier à quel point le cavalier fait corps avec son cheval, en permettant d'identifier le faible nombre des mouvements "parasites" contrastant avec l'orientation générale du saut.
J'aime aussi la dynamique créée par le flou des éléments fixes.

vincent24, Click3, delkoo, xavshot, jafadabret, Calimero76 trouve(nt) cette note utile

Photo Information
Viewed: 2889
Points: 18
Discussions
  • None
Additional Photos by Jean Bernard Reynier (Photo65Net) Gold Star Critiquer/Gold Star Workshop Editor/Gold Note Writer [C: 3700 W: 121 N: 10407] (43144)
View More Pictures
explore TREKEARTH