Carnets de voyage

Trip Information

Suède
Falling night at Stadshuset
Falling night at Stadshuset (41)
Trip Date:2006-08-12 - 2006-08-15
# Photos:14 [View]
Countries visited:Suède
Vue: 6803
Pour le pont du 15 août, je me suis offert mon premier voyage avec mon propre salaire. Le choix de la destination allait s’avérer simple : le billet aller-retour le moins cher depuis Beauvais ! Stockholm fut l’heureuse élue ! J’y pars avec une amie.
Stockholm, capitale du Royaume du Suède, compte près de 765000 habitants. La ville est bâtie sur un archipel entre le lac Mälaren et la mer Baltique. Malgré toutes ces îles, la ville se visite très aisément à pieds, d’autant plus que l’on ne croise pas beaucoup de voitures. D’ailleurs, à propos de voitures, on peut croiser ici un nombre incalculable de voitures de collection, notamment de vieilles Volvo.
Samedi 12 août : Arrivée à Stockholm samedi 12 août vers 18h30, notre hôtel est en plein cœur de Gamla Stan, le cœur historique de la cité, lové sur une île entre le lac Mälaren d’un côté et la mer Baltique de l’autre ! Beaucoup de touristes dans les ruelles colorées et commerçantes, dont la Västerlanggatan, la rue la plus animée du quartier. Le soir même, on déambule dans Gamla Stan, d’où l’on peut bénéficier de superbes points de vues sur le Stadshuset (la Mairie) !
Dimanche 13 août : On part de l’hôtel le ventre vide (hôtel petit budget oblige, pas de petit déjeuner servi) et l’on a la mauvaise surprise de constater que les cafés n’ouvrent qu’à 11h le dimanche matin ! Qu’à cela ne tienne, nous petit-déjeunerons à Södermalm, la grande île située au Sud de Gamla Stan, comme son nom l’indique. C’est l’une des îles les plus densément peuplées de Stockholm. C’est également l’une des plus escarpées ! Nous montons vers la Katarina Kyrka, encore fermée (décidément tout ouvre à 11h !), bel édifice entièrement reconstruit dans les années 1990 suite à un important incendie. L’église est entourée d’un cimetière aux tombes simples (une simple stèle), et surprise, les tombes anciennes côtoient des sépultures plus récentes. La ministre assassinée en 2003, Anna Lindh, y repose, seule dans son écrin de verdure. Nous poursuivons notre chemin vers les points de vue les plus réputés de Stockholm : la Fjällgatan, une rue aux maisons colorées qui domine la mer Baltique et d’où l’on bénéficie d’une superbe vue sur Gamla Stan, Skeppsholmen et Djurgarden. D’ailleurs, les cars de touristes se suivent sans discontinuer à ce point de vue. Nous reprenons notre chemin vers le 2è point de vue, à Fafängan, à l’extrémité est de Södermalm. Au sommet, un pavillon de jardin transformé en café, nous reprenons des forces avec un authentique chocolat chaud après tant d’efforts et de montées ! Direction le Stadsmuseet (Musée de la Ville), qui retrace l’histoire de Stockholm, un joli musée très bien aménagé qui présente les grandes étapes de l’évolution de la ville de Stockholm, ainsi que des exemples de scènes au début du XXè siècle et des exemples de mobilier urbain design ! Auparavant, nous passons par Kakar, un quartier de maisons ouvrières du XIXè siècle situé dans le Vitabergsparken. Ces maisonnettes en bois peint rouge (le cliché classique en Suède mais ces maisons rouges ne sont vraiment pas rares, surtout à la campagne) sont longtemps restées sans électricité ni eau courante. Après le Stadsmuseet, nous repassons par Gamla Stan et nous reposons un peu sur des bancs face au Palais Royal (Kungliga Slottet). Au passage, les gardes suédois semblent avoir plus de libertés que les gardes anglais : leur tenue est plus sobre et ils ne sont pas tenus à l’immobilité en permanence. Ensuite, nous visitons à toute vitesse le Historiskamuseet (Musée d’Histoire), à toute hâte car il ferme à 17h et qu’il se trouve à Östermalm, donc pas du tout dans le même coin. Il se met à pleuvoir, on décide de se mettre à l’abri en faisant un tour de la ville en bateau de 2h. On y aperçoit les 2 plages de Stockholm, toutes deux situées sur le lac Mälaren.
Le soir, dîner typiquement suédois, nous décidons de goûter au pyttipanna, plat composé de cubes pommes de terre, de cubes de lardons et de cubes de viande, le tout agrémenté d’un œuf au plat et d’un petit pot de betteraves rouges. Pas mauvais du tout !
Lundi 14 août : Nous commençons la matinée par un petit tour au Stadshuset (Hôtel de Ville). C’est dans le hall bleu de cet édifice que sont remis les Prix Nobel chaque année. Des jardins, la vue sur Gamla Stan est superbe. Nous partons ensuite vers l’île de Djurgarden pour visiter le Vasamuseet. L’histoire du Vasa est remarquable ! Ce navire royal n’a pas eu le temps de magnifier la puissance de la couronne suédoise : il coule dans les eaux de la Baltique à proximité de l’île de Beckholmen, à côté de Djurgarden, le jour de son baptême ! Le chantier naval de l’époque n’avait jamais construit un tel navire et il semblerait que l’espace réservé au ballast était bien trop petit par rapport à la masse du bateau. Le Vasa s’est rapidement couché sur le côté après que seulement 3 voiles ont été hissées. Le navire est resté sagement au fond de l’eau jusqu’à ce que l’on décide de le retrouver et de le sortir de l’eau. Ce fut chose faite en 1961. Soulevé par 5 bateaux, il est amené sur l’île de Djurgarden. Il se trouve dans un état remarquable. Le musée qui lui est consacré est très complet et retrace l’histoire de ce bateau, de son équipage, de ce naufrage et de la Suède à cette époque. Nous y sommes restés pas moins de 2h30 voire 3h ! C’est vraiment le musée à ne pas rater à Stockholm. Je ne vous proposerai pas de photos de ce bateau car je ne suis pas sûre de pouvoir diffuser des images d’un musée.
Il fait beau, nous allons dans le quartier du Gärdet, jusqu’à Kaknästornet, qui fait office de tour de transmission de la radio-télévision. Nous faisons le trajet à pied, traversant le joli parc Nobel, le quartier diplomatique (avec de jolies villas) puis nous retrouvant au milieu … des pâtures à chevaux ! Impensable à Paris ! Après moult détours à proximité de la tour pour trouver l’entrée, nous montons à 120 m de haut pour contempler le panorama. Nous continuons ensuite vers l’île de Djurgarden, une véritable île verte qui abrite, outre ses nombreux musées et écomusée, un parc d’attractions et une faune riche et variée : canards, hérons, cerfs ! L’île est le lieu de promenade favori des Stockholmois, on les comprend ! La balade au bord de la Baltique est vraiment agréable et nous profitons d’une petite pause pour tremper les pieds dans l’eau, ce qui nous a faut un bien fou pour la circulation du sang ! Malgré nos pieds en compote (on a déjà dépassé allègrement la dizaine de km), nous faisons le tour de l’îlot voisin, Skeppsholmen, essentiellement consacré à des musées. De cette île, nous bénéficions d’un superbe coucher de soleil sur Gamla Stan, avec les reflets dorés du soleil couchant sur les flots de la Baltique. Sur cet îlot est amarré l’Af Chapman, un ancien bateau-école (à l’instar de notre Belem), aujourd’hui transformé en auberge de jeunesse. De retour sur Gamla Stan, nous partons à la chasse au resto suédois pas trop cher…sans succès. Nous nous rabattons finalement sur un resto italien, qui s’avère le type de restos le plus fréquent sur Gamla Stan !
Mardi 15 août : le jour du départ. Notre avion est à 11h45. L’aéroport est à 100 km de Stockholm, nous n’avons pas le temps de flâner dans les rues. Nous quittons Stockholm avec de belles images plein la tête.

Ce que je retiens de ce voyage :
- une ville très calme : très peu de voitures, peu de monde (nous avons principalement croisé des touristes), les Stockholmois devaient être tous partis en vacances ! De même, pas de stress visible sur les visages autochtones croisés.
- une ville très propre : à de rares exceptions près, on ne trouve à Stockholm ni papiers gras par terre, ni déjections canines…En revanche, on croise beaucoup de cyclistes, qui ont bien souvent leur voie réservée. Il faut souligner qu’on ne sent aucune pollution aérienne, l’odeur de Stockholm étant principalement une odeur marine.
- une ville très colorée : constructions neuves comme anciennes se parent de couleurs chaudes, tirant souvent sur un camaïeu d’ocres. Certaines places ont même un petit air d’Italie !
- des musées souvent gratuits mais qui ouvrent tard et ferment tôt, on a intérêt à bien planifier les visites avant. Désagrément compensé par un éventail de musées vraiment large.
- une ville pas si chère que ce que l’on croit : outre les musées gratuit, le métro gratuit le dimanche, on ne s’est franchement pas ruiné et le coût de la vie n’est pas plus élevé qu’en France. Des restos abordables (même si on trouve peu de restos suédois dans Gamla Stan).
- Bref, en résumé, Stockholm me semble une ville où la qualité de vie est vraiment très bonne, à voir ce que cela donne en hiver, quand les journées sont particulièrement courtes et que les Stockholmois s’adonnent au patin à glace sur le lac Mälaren !
- Les maisons en bois peintes en rouge, que je croyais être un raccourci rapide de l’architecture suédoise, sont vraiment omniprésentes dans la campagne, du moins dans les régions que nous avons traversées, entre Stockholm et Nyköping. De même, les lacs et les forêts sont une composante importante du paysage. C’est particulièrement flagrant vu d’avion !
explore TREKEARTH